FORUM JOHANN SEBASTIAN BACH

FORUM FRANCOPHONE SUR J.S. BACH


    Comment Bach transcrivait ses propres oeuvres

    Partagez
    avatar
    Richard Etiévant
    Admin

    Messages : 75
    Date d'inscription : 02/06/2016
    Localisation : Bruxelles

    Comment Bach transcrivait ses propres oeuvres

    Message par Richard Etiévant le Sam 16 Juil 2016, 14:10

    Je me suis penché sur la méthode adoptée par Bach pour transcrire ses propres oeuvres, en prenant pour exemple les concertos pour clavecin, et en particulier le concerto en sol mineur, transcription du concerto pour violon en la mineur.
    En scrutant les partitions, je me suis aperçu que la manière de transcrire de Bach n'est pas systématique car elle diffère même d'un mouvement à l'autre. Cela fait plaisir de voir que Bach ne se laisse jamais enfermer dans un schéma. Il est toujours imprévisible !

    Je présente mon analyse sur mon blog: https://richardetievant.wordpress.com/2016/07/16/methodes-de-transcription-de-j-s-bach-lexemple-du-concerto-pour-clavecin-en-sol-mineur/

    Il y a un aspect que je ne fais qu'effleurer, c'est le fait que les transcriptions pour clavecin sont abaissées d'un ton car, dit-on, les clavecins de Bach ne montaient que jusqu'au ré. J'ai toujours eu un doute sur cette explication. Ne s'agissait-il pas plutôt de rechercher une meilleure sonorité par une tessiture plus adaptée? Mais alors pourquoi ne pas transposer encore plus dans le grave? Peut-étre pour éviter trop de bémols à la clé, et aussi parce qu'une tranposition ne serait-ce que de deux tons vers le grave aurait rendu la partition impossible pour les violons. Voilà, sinon une vérité, du moins matière à réflexion...
    avatar
    Freedom
    Admin

    Messages : 175
    Date d'inscription : 26/05/2016
    Localisation : Nouvelle-France

    Re: Comment Bach transcrivait ses propres oeuvres

    Message par Freedom le Dim 17 Juil 2016, 11:31

    Richard Etiévant a écrit:En scrutant les partitions, je me suis aperçu que la manière de transcrire de Bach n'est pas systématique car elle diffère même d'un mouvement à l'autre. Cela fait plaisir de voir que Bach ne se laisse jamais enfermer dans un schéma. Il est toujours imprévisible !

    Ce que vous dites est vrai; Dans ses transcriptions pour clavecin de ses concertos pour cordes, Bach adapte l'écriture des cordes afin d'en faire une véritable écriture clavecinistique. Bref, on a pas l'impression d'entendre des parties de violon transcrites mais bien une oeuvre de clavecin crédible. Ce n'est plus seulement une transcription, c'est aussi de la création.

    Un autre exemple est le concerto en Ré majeur BWV 1054, qui est une transciption du Concerto pour violon BWV 1042. (Première pièce de ce clip par Richard Egarr)

    https://www.youtube.com/watch?v=rTlar84uaKA&list=PLfUIgXKFoy7Mlsa08iEhodF_078kvzl-T


    Concernant la théorie de transposer ses transcriptions un ton plus bas pour une question de tessiture, ce n'est pas impossible, mais je trouve l'explication un peu simpliste.

    Pour le Café Zimmermann, il est dommage que les listes des programmes de concert aient été perdues. Mais il est tout de même logique que ces oeuvres aient été écrites pour cet établissement.

    Merci pour le lien de votre blog!

    avatar
    Richard Etiévant
    Admin

    Messages : 75
    Date d'inscription : 02/06/2016
    Localisation : Bruxelles

    BWV 1054

    Message par Richard Etiévant le Ven 02 Sep 2016, 13:34

    Merci Daniel pour cette référence au concerto en Ré Majeur BWV 1054. Cela m'a donné l'idée de l'analyser sous l'angle de la méthode de transcription, comme je l'avais fait pour le concerto en sol mineur. Entre temps j'ai compris comment insérer des extraits de partition, ce qui rend les choses plus claires.

    Voici le résultat: https://richardetievant.wordpress.com/2016/07/30/methodes-de-transcription-de-j-s-bach-le-concerto-pour-clavecin-en-re-majeur/
    avatar
    Freedom
    Admin

    Messages : 175
    Date d'inscription : 26/05/2016
    Localisation : Nouvelle-France

    Re: Comment Bach transcrivait ses propres oeuvres

    Message par Freedom le Sam 03 Sep 2016, 08:46

    Richard

    Vous avez fait un beau travail sur le concerto pour clavecin en Ré Majeur; vous avez bien démontré comment Bach modifie l'écriture afin qu'elle ne soit plus violonistique, mais qu'elle devienne bien adaptée au clavecin.

    Un autre exemple que je trouve génial, c'est la fugue en sol mineur de la première sonate pour violon seul (bvw 1001) qui a été transcrite pour orgue (bwv 539) et pour luth (bwv 1000). Chaque version est parfaitement adaptée à l'instrument. À l'orgue, la partie pédale devient une basse continue et transforme totalement la fugue.

    La fugue au violon à 4:15
    https://www.youtube.com/watch?v=JRt0I1R8zO0



    La transcription pour luth
    https://www.youtube.com/watch?v=LOPGjZV84z8


    La transcription pour orgue
    Premièrement, je suis déçu que l'enregistrement de Leonhardt ne soit plus sur Youtube.  Leonhardt prend un tempo plus lent que la plupart des enregistrements connus, ce qui est nécessaire pour cette fugue. Son phrasé est parfait et sa registration est brillante.
    Bref, voici un enregistrement sur un orgue américain Hook & Hastings fin 19ième siècle. Un orgue non conçu pour le répertoire baroque, mais l'organiste connait bien son instrument.
    https://www.youtube.com/watch?v=qpRmdiuLAJA

    Contenu sponsorisé

    Re: Comment Bach transcrivait ses propres oeuvres

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 20 Aoû 2017, 17:02